L’art du Kintsugi, magnifique métaphore de l’accompagnement 

Un art ancestral. Le Kintsugi est un art ancestral japonais qui consiste à réparer des objets cassés avec de la poudre d’or 24 carats. Le coaching est l’art du questionnement qui invite le coaché à penser par lui-même et à trouver ses propres solutions. Tout comme le Kintsugi, il s’agit d’un art ancestral dont le premier à exercer fut Socrate. 

Réparer l’invisible. Avant d’entamer le travail de sublimation, il est nécessaire de réparer la partie qui n’est pas visible. Concernant l’objet cassé, il faut réparer la base avant de déposer l’or. Au sujet du coaché, il est nécessaire d’aborder son intérieur, ses pensées, ses désirs, ses contradictions, autant d’éléments non visibles à l’oeil nu.

Faire du temps son allié. Qu’il s’agisse de la réparation d’un objet Kintsugi ou d’un coaching, le temps est essentiel pour bien faire les choses. La décélération, la précision, la patience sont les ingrédients indispensables pour entamer le processus d’accompagnement, pour avancer pas à pas sur le chemin d’individuation.

Un regard positif. Le maître Kintsugi et le coach sont résolument positifs. Ils ont tous les deux la croyance que c’est en regardant positivement les éléments que le processus de réparation et d’accompagnement portera ses fruits. L’objet cassé peut être en mille morceaux, le maître n’envisagera l’objet que sublimé. Le coaché peut se présenter avec une problématique en apparence insoluble, le coach ne verra son coaché que dans la meilleure version de lui-même. Il s’agit d’un état d’esprit.

L’expérience : votre or. Réparer avec de l’or 24 carats, les objets sont sublimés, ils retrouvent beauté, brillance et force. Tout comme le coaché. Pendant son parcours de coaching, ses fêlures sont abordées et travaillées, elles sont regardées avec courage. Les fêlures parlent de vos expériences, de votre histoire. Élaborées, vous prenez conscience qu’elles sont votre or, qu’elles font votre différence, votre force. Elles vous font rayonner.

Le but du Kintsugi et du Coaching. Dans les deux cas, le but est le même : (re)trouver la paix. L’objet réparé peut à nouveau trôner sur une cheminée, une console ou dans le vaisselier. L’individu accompagné en coaching qui a mis le doigt sur ses propres solutions trouve la paix qui permet d’avancer plus sereinement sur son chemin professionnel et personnel.

Menu