On entend souvent dire que les Millennials rêvent de bosser dans une start-up, qu’ils ont pour modeste ambition de changer le monde, de s’expatrier ou encore qu’ils sont capricieux, qu’ils sont une superbe invention marketing, intransigeants et sans compromis… La Millenial que je suis dit STOP aux clichés! Non seulement, je ne me reconnais en rien dans cette description, mais en plus, c’est aux antipodes des propos rapportés en séance par nos coachés.

Alors qui sont-ils ? Pourquoi devons-nous nous intéresser aux Millenials ? Quel est leur rapport au travail ? Ont -il vraiment envie de quitter le monde du salariat pour monter leur entreprise ? Les Millenials sont plus qu’un buzzword, il s’agit d’une génération coincée entre deux mondes : avant /après Internet. C’est une génération complexe, divisée en deux profils : ceux qui sont nés avec l’informatique sans internet et ceux qui sont nés « dans » internet. Pour accompagner au mieux cette génération clivée, pour les aider à se sentir bien dans leurs baskets et à leur place dans leur environnement, il est nécessaire de comprendre ce qu’ils désirent et ce qu’ils attendent du monde du travail.

_Qui sont les Millenials ? À ne pas confondre avec la génération Z !

Le département Tendances & Prospective d’Ipsos s’est plongé dans la génération des Millennials, avec l’ambition de démystifier ces Y dont la représentation est devenue floue et contradictoire, alors que tout le monde en parle. (Voir la vidéo portrait). Nous ne faisons pas un rendez-vous en entreprise sans en entendre parler.

_Pourquoi devons- nous nous intéresser aux Millenials ? 3 bonnes raisons ! 
  1. Les Millennials composeront 76 % de la population mondiale en 2025, selon l’étude Accenture Technology Vision 2016.
  2. Oui les Millenials rêvent d’indépendance, oui le free-lancing a le vent en poupe, oui les Millenials sont 47% à affirmer qu’ils aimeraient créer leur propre entreprise. Mais le fantasme n’est pas toujours réalité ! Seulement 18% des Millennials projettent sérieusement de se lancer dans un projet free – lance ou entrepreneurial dans les années à venir. Les Millenials sont là et bien là dans l’entreprise avec des désirs d’évolution. Ils privilégient encore l’entreprise, ils veulent qu’on les écoute et  ils sont prêts à faire des compromis ! Étude Monster avec l’institut YouGov.
  3. Difficile de les louper ou de faire sans eux ! Et pourtant ces salariés sont difficiles à recruter et à fidéliser pour 53 % des dirigeants d’entreprises interrogés, selon l’étude Accenture Technology Vision 2016. Alors comment les attirer et les garder ? Qu’est ce qui compte vraiment pour eux ?
_Qu’est ce qui compte vraiment au boulot pour les Millenials ? 5 points essentiels ! 
  1. Évidemment que le salaire compte, c’est le premier signe de reconnaissance quand on est salarié. En revanche, ce n’est pas le niveau de salaire qui fidélise mais l’équilibre de vie du travailleur, d’après l’étude menée par CornerJob. Quand ces Y se décident à quitter leur entreprise, c’est au bout de 3 à 5 ans pour une proportion de 47% d’entre eux, d’un an pour 30% et seulement de 6 mois pour 23%. Globalement, plus le niveau de diplôme est élevé, plus l’activité professionnelle est considérée comme un moyen de s’épanouir personnellement. En France, ce ne sont pas moins de 80% des répondants de la génération Y qui ont indiqué avoir fait des sacrifices sur le salaire pour décrocher le job qui répondait à leurs attentes.
  2. Près de 77% des Millenials interrogés mettent d’abord en avant leur envie de développer leurs compétences personnelles, 60% attendent plus de flexibilité de leur entreprise et 57% souhaitent davantage de formation.
  3. Ils sont en attente d’une certaine sécurité : 66% des personnes interrogées recherchent un contrat à temps plein.
  4. Ils ont le désir de s’engager : plus de la moitié (55%) envisage de rester 5 ans ou plus dans la même entreprise. Encore fut- il que l’ambiance de travail soit au rdv pour 62% des interrogés, et que la nature ou le contenu des tâches à effectuer soit motivante, pour 45% d’entre eux.
  5. Les Millenials sont jaloux de leurs aînés : 60% affirment qu’ils envient leurs conditions d’entrée dans le monde du travail. Il est donc nécessaire de les aider à se projeter et leur évoquer le sens de leur mission. Leurs attentes envers l’implication et l’adaptation des entreprises à leur vie personnelle sont plus fortes que celles de leurs aînés. Pour 84% des interrogés, il est important que les employeurs prennent en compte leur vie personnelle.

Le rapport que les collaborateurs Millenials ont au travail, et à leur employeur est certes différent de celui de la génération X, mais c’est surtout l’arrivée des Z qui va bouleverser les rapports travailleur/entreprise. Dans ce contexte, le recrutement et la gestion des talents est un enjeu majeur pour les entreprises. Pour survivre, elles doivent instaurer une culture de l’adaptabilité, de la collaboration et le travail en mode projet. Pour séduire les Millenials mais également pour se préparer à l’entrée du Z sur le marché du travail, qui se considère déjà comme son propre entrepreneur ! Tout savoir sur la génération Z

Partage d’expérience d’une Millenial que nous suivons actuellement en coaching individuel : une de nos coachées a travaillé pendant près de 10 ans et souhaite se poser les bonnes questions sur son coup d’après. Elle   a connu des succès et des déconvenues dans l’entreprise. Le doute l’habite, mais elle sait une chose :  son avenir est dans l’entreprise en qualité de salariée. Pour y voir plus clair, elle a donc décidé de prendre une année sabbatique.

  • Non, elle n’est pas partie faire le tour du monde,
  • Non, elle ne glande pas à rien faire, mais elle devrait un peu plus 🙂
  • Non, elle n’est pas en dépression.

Elle a décidé de prendre une année pour elle, pour se recentrer, pour mieux comprendre ses besoins et ses désirs, pour se développer personnellement. Elle a choisi le voie du coaching individuel pour atteindre ses objectifs opérationnels et  de changements comportementaux. Elle a choisi le coaching car c’est une approche innovante, centrée sur l’atteinte d’objectifs et résolument orientée vers l’apprentissage par l’action. Pour en savoir plus sur le coaching 

Et vous, comment accompagnez vous vos Millenials en entreprise ? Comment répondez vous à leur envie de développer leurs compétences personnelles ? Pour en savoir plus sur les softs skills 

Spécial Big up à Yann Gabay pour la naissance d’Oreegami, école innovante, véritable passerelle vers l’emploi, qui forme les Millenials à devenir des experts du marketing digital en prenant soin de développer leurs hard skills mais aussi leurs compétences personnelles. Un parcours complet pour leur donner un maximum de chances de réussir leur vie en entreprise.

Lire aussi : Pourquoi est-ce essentiel de développer vos soft skills ?  Les soft skills à développer pour se sentir bien dans son job, et bien tout court ! Comment développer vos soft skills ?

 

Menu