Souvent, on nous demande « mais finalement, quelle est la différence entre le coaching et la thérapie ? ». C’est une excellente question ! Il n’y a pas une différence mais beaucoup de différences. 

Vu de l’extérieur, on note des similarités. Le client parle, le professionnel écoute et tend le miroir pour faire progresser l’individu dans sa réflexion. Quand on regarde plus dans le détail, nous notons des différences importantes :

les objectifs du client ne sont pas les mêmes,

les méthodes de travail sont différentes,

la relation client /professionnel n’est pas de même nature,

le cadre est différent,

les références méthodologiques sont souvent différentes également. 

— En coaching : 

Le coaching s’intéresse à la question : « Comment faire différemment? »,

Questionnement orienté présent et futur,

 Identification et expression des émotions comme ressources du changement,

 Travail sur le changement des croyances,

Utilisation du transfert,

• Pas de regression,

Développement de la créativité et de l’imaginaire, 

• Présence éventuelle de l’institution qui finance le coaching et mise en place d’une réunion tripartite (DRH ou manager, coach, coaché),

La fin du coaching est contractualisée en début de coaching par le nombre de séances et la date prévue de fin. 

— En thérapie : 

 La thérapie s’intéresse à la question : « Pourquoi suis-je comme cela ? »,

• Questionnement orienté présent et passé,

Travail émotionnel intense, 

Recherche de l’origine des croyances,

Présence du transfert, 

Favorise la regression,

• Volonté d’accès à l’inconscient,

Travail sur les figures parentales,

Démarche personnelle qui n’engage pas l’entreprise et financement personnel hors des heures de travail,

La fin de la thérapie est possible à tout moment à la seule condition de prévoir plusieurs séances  pour en parler. 

En conclusion, ce sont deux approches complémentaires pour apprendre à mieux se connaitre et à explorer son chemin d’individuation

Pour rappel, tous les bons coach doivent être ou avoir suivis une thérapie, à minima être supervisé avoir un espace d’expression.

L’ignorance de soi est la racine de tous les maux. J. P. Godeaut

 

Menu